Cluster: New Music + Integrated Arts Festival March 27 – April 3

cluster-2015-web

Cluster: New Music + Integrated Arts Festival is less than a week away! This year, the festival explores the theme of interfaces: shared points, boundaries, or continuums where multiple systems or individuals meet and interact. Come out and hear over 30 artists from Winnipeg to Montreal to New York in a series of four concerts, four exhibitions, and two free events.

 

Limited earlybird tickets are available online at $10 per event. Snap them up before they’re gone!

Regular Price Tickets Available:

Online: Event Bright
Visit: McNally Robinson Booksellers, Grant Park Mall, Winnipeg, MB
Call: (204) 223-9939

Outlines of Astronomy

work by Fiona Annis | 6 February - 6 March

fiona-annis-web
Untitled Symphony (SN 1987A) | courtesy of Fiona Annis

 

Fiona Annis  | Outlines of Astronomy

The stars are dead but their light lives on reflects the impulse to scavenge amongst obsolete technologies and to re-animate these dated apparatuses with the after-image of dead stars.  In a dark exhibition space live data processing triggers countless lightbulbs to the rhythms of exploding supernova, and the sounds of stars being swallowed by black holes slowly erodes the slick surface of magnetic audiotape. The exhibition engages in the interpretation of specialist knowledge and the potential of repurposing archival stock.

Acknowledgements

This project is supported by Canada Council for the Arts and Eastern Bloc
Light programming by Fausto Errico
Special thanks to: L. Alexis Emelianoff, Fausto Errico, Senn Annis, Zara Wexler, and Véronique La Perrière M.

Fiona Annis  | Un aperçu de l’astronomie  |  Du 6 février au 6 mars 2015

Vernissage 17 h, causerie d’artiste 19 h, le 6 février 2015

15 h, le 5 février : Table ronde  : Art & Astronomy: intersections and oppositions

17 h, le 5 février : Portes ouvertes au Lockhart Planetarium et Ewen Telescope

The stars are dead but their light lives on (Les étoiles sont éteintes mais leur lumière brille toujours) reflète le désir de fouiller parmi les technologies désuètes et de faire revivre ces appareils surannés en superposant l’image rémanente des étoiles éteintes. Dans un espace d’exposition sombre, le traitement automatisé des données opérationnelles déclenche une série innombrable d’ampoules qui suivent le rythme des supernovas qui explosent et le son des étoiles qui se font avaler dans les trous noirs, résultant en une érosion progressive de la surface lisse de la bande audio magnétique. L’exposition s’engage dans l’interprétation des connaissances spécialisées ainsi que le potentiel de recycler le matériel d’archives.

Les fils conducteurs dans l’œuvre d’Anni incorporent l’utilisation des instructions, les médias basés sur le temps et les technologies ésotériques. Le tout est jumelé par un intérêt continu en ce qui concerne la façon dont le passé s’immisce dans le présent.

Remerciements

Ce projet est appuyé par le Conseil des arts du Canada et Eastern Bloc.

La programmation des lumières par Fausto Errico.

Remerciements particuliers à : L. Alexis Emelianoff, Fausto Errico, Senn Annis, Zara Wexler et Véronique La Perrière M.